Coordonnées

  • CLINIQUE VETERINAIRE DU PONT GABRIEL
    67 Avenue du Président Wilson
    41000 BLOIS
  • Tél : 0254743355

Vidéos

Télécharger la fiche

Quel NAC pour mon enfant ?

Les NAC sont les nouveaux animaux de compagnie ; chez les mammifères, on trouve le rat, le hamster, le cobaye ou cochon d’Inde, la souris, le furet, le lapin, le chinchilla, l’octodon et la gerbille. On parle aussi de NAC pour les poissons, les oiseaux, les reptiles, les insectes ou les amphibiens adoptés comme animaux de compagnie.

Cette fiche s’intéresse au choix d’un petit mammifère pour un enfant.

Par leur petite taille, ces petits mammifères vous semblent particulièrement adaptés à des enfants, cependant, ce seul critère, tout comme celui de l’esthétique seule, ne sont pas de bons critères de choix.

> Vous allez acquérir un animal de compagnie, même s’il est petit et destiné à votre enfant, il est sous votre responsabilité et vous devez veillez à ce que votre enfant lui apporte les meilleurs soins et au besoin vous en occuper.

L’espérance de vie des NAC

L’espérance de vie du nouveau compagnon de votre enfant, si elle peut être un atout pour ne pas s’engager sur du trop long terme avec les petits mammifères, peut cependant mettre votre enfant trop précocement face à la mort et ses conséquences affectives. C’est dès l’achat qu’il faut se préoccuper de la fin de vie de ce petit animal et en anticiper les conséquences.

L’espérance de vie est donc un critère de choix.

> A l’inverse, pour les reptiles, les poissons ou les oiseaux, leur adoption est une décision pour l’avenir, et il faudra être capable de s’occuper de l’animal parfois très longtemps (50 ans pour la tortue de Floride !)

Espérance de vie de quelques NAC
NAC Espérance de vie
Chinchilla 10 à 20 ans
Cobayes - Cochons d'Inde 7 à 10 ans
Furet 5 à 11 ans
Gerbilles 3 à 4 ans
Hamster 2 ans
Lapins 5 à 8 ans (Lapin nain : 7 à 10 ans)
Octodon 4 à 9 ans
Rat Femelle : 2 ans, Mâle : 3 à 4 ans
Souris 2 à 3 ans
Poison rouge 7 à 10 ans
Tortue de Floride 50 ans
Perruche 5 à 8 ans
Inséparables 12 à 15 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La période d’activité

Adopter un animal qui ne vit que la nuit peut être frustrant pour un enfant.

Le hamster et le chinchilla sont des animaux dont l’activité est nocturne ; ils passent leur nuit à jouer et leurs journées à dormir.

La gerbille et la souris ont une activité nocturne qui peut être dérangeante dans la chambre d’un enfant. Il faut donc prévoir une cage en dehors des lieux de sommeil. Elles ont cependant des périodes d’activité en journée.

Le cobaye, le lapin, l’octodon et le furet sont en revanche des animaux diurnes ; ils ont d’ailleurs besoin d’une activité quotidienne. L’enfant doit pouvoir consacrer une demi-heure par jour pour interagir avec son animal : le sortir pour qu’il gambade, le surveiller pour ne pas qu’il grignote les fils électriques, le tissu du canapé, et le câliner.

La fragilité des animaux et manipulation

Plus l’animal est petit plus il sera difficile à attraper et manipuler. Pour cela, les hamsters et les souris sont déconseillés aux jeunes enfants qui peuvent les écraser ou les faire tomber.

Le cobaye ou le lapin, plus robustes, supportent davantage les gestes brusques des enfants.

Ces petits animaux doivent s’imprégner du contact humain par des relations douces et quotidiennes. Certains s’adapteront vite à la manipulation et aimeront bien être portés et cajolés. Certains resteront malgré vos efforts distants, anxieux et stressés par le contact humain.

Le furet demande un travail de socialisation important et ne peut être conseillé aux jeunes enfants.

L’agressivité naturelle des animaux et les risques de morsures de griffures

Tous ces petits animaux sont susceptibles de mordre et de griffer ; ceux qui sont pourvus de grandes griffes et de grandes dents laisseront des blessures plus profondes. Le furet présente des dents de carnivores acérées, il faut être vigilant avec lui lors des manipulations.

Les enfants de moins de 6 ans ne peuvent pas manipuler seuls ces petits animaux, à cause des risques de chute ou d’écrasement. Dans leur maladresse infantile, ils sont également plus sujets aux griffures et aux morsures.

L’odeur de l’animal

Moyennant un bon entretien de la litière et de la cage, la plupart des NAC sont peu odorants.

En revanche, le furet possède des glandes sébacées qui dégagent une forte odeur qui peut déplaire. Malgré certaines opérations chirurgicales parfois proposées pour remédier au problème, une odeur caractéristique persistera.

L’entretien et les soins

Le rat, la gerbille, le furet et l’octodon demandent une sortie quotidienne d’au moins un quart d’heure. Votre enfant doit être capable d’assurer cette contrainte et vous devez prévoir les week-ends et les départs en vacances.

Le cobaye, le lapin, le hamster ou la souris, s’ils possèdent des cages de taille suffisante peuvent y passer la journée, voire un week-end sans sortir.

L’hygiène des cages doit être rigoureuse, elle peut être confiée à des grands enfants/adolescents ; il est cependant recommandé qu’elle soit réalisée ou du moins supervisée par les adultes.

La distribution de nourriture doit être contrôlée et quotidienne. Pour les jeunes enfants, la présence d’un adulte dans ces moments est obligatoire pour ne pas se tromper dans la quantité distribuée.

Ces petits mammifères peuvent transmettre des maladies (zoonoses). L’hygiène des cages doit être contrôlée par un adulte. L’enfant doit se laver les mains après toute manipulation de son animal ou de sa litière.

Plusieurs rongeurs ?

Seuls le lapin et le cobaye, qui ont des tailles proches et des besoins nutritionnels semblables (sans oublier de complémenter le cobaye en vitamine C), peuvent vivre ensemble dans la même cage. Il n’est pas possible de faire cohabiter d’autres espèces de rongeurs.

Le NAC dans le jardin 

Le lapin peut vivre en extérieur toute l’année à condition qu’il ait un clapier à l’abri du vent et des intempéries et dans lequel il puisse se faire un nid (paille et foin). Il doit cependant bénéficier de contacts humains quotidiens.

Le cobaye peut également passer quelques moments en journée dans le jardin, dans un petit enclos.

Quel prix ?

Le prix d’achat d’un NAC varie de 5 € pour une souris à 150 € pour le chinchilla ou l’octodon et jusqu’à 400 € pour le furet.

Il faut également prévoir une cage et ses accessoires adaptés à la taille de l’animal, de la litière, son alimentation, les compléments alimentaires spécifiques, les frais de santé.

Dans la plupart des établissements vétérinaires, ce n’est pas parce que vous présentez un petit animal que vous aurez un petit tarif. Les honoraires de consultation et de soins s’entendent généralement quelle que soit la taille de l’animal.

Conclusion

Les NAC ne sont pas des petits chiens ou des petits chats ; ils ne sont pas domestiqués et réagissent à leur instinct et non à la demande du maître.

Le lapin et le cobaye restent des animaux robustes, propres et nécessitants peu d’entretien, qui peuvent être adaptés aux jeunes enfants.

La gerbille, l’octodon et le chinchilla s’adressent davantage à des adolescents passionnés, des curieux, qui sauront être à l’écoute de leur animal.

Le furet est un carnivore vif, à l’odeur particulière, qui doit également être adopté par des jeunes passionnés et conscients des besoins de l’animal.

La souris et le hamster, bien qu’alléchants par leur format et leur faible coût, s’avèrent souvent décevants pour des enfants, par leur mode de vie et leur courte espérance de vie.